La Réunion : le pénitencier pour enfants de l'Îlet à Guillaume sélectionné pour le Loto du patrimoine

Ses ruines sont nichées à 700 mètres d’altitude et cachées sous une végétation luxuriante. Le pénitencier pour enfants de l'Îlet à Guillaume, sur l'île de La Réunion, a été sélectionné pour la quatrième édition du Loto du patrimoine. C’était une prison à ciel ouvert, dont il était difficile de s’échapper à cause du relief. Ici, au XIXe siècle, 3 000 à 4 000 enfants ont été prisonniers pendant 15 ans. Soumis aux travaux forcés, les enfants récoltaient et construisaient. Remettre les enfants dans le droit chemin Certains enfants sont morts dans ce pénitencier. Depuis quelques semaines, des archéologues arrachent à la jungle ces vestiges pour comprendre le fonctionnement de ce bagne pour mineurs. Les jeunes détenus âgés de 7 à 21 ans, descendants d’esclaves africains pour la plupart, étaient des vagabonds. Considérés comme des rebelles ou des petits voleurs, ils étaient encadrés par des prêtres. Le but était de remettre dans le droit chemin ces enfants perdus.