La Réunion : la Nouvelle Route du Littoral sera-t-elle terminée un jour ?

·2 min de lecture

Les quatres voies de l’actuelle route du littoral, qui relient la capitale Saint-Denis et la ville de La Possession au nord-ouest de l’île, sont empruntées par environ 65 000 conducteurs chaque jour. En période de fortes pluies, cette portion de route s’avère particulièrement dangereuse en raison des houles cycloniques et australes et des éboulements pouvant être parfois mortels. Depuis 1976, cet axe a causé la mort de 22 personnes. Le premier gros effondrement remonte à 1980, environ 35 000 mètres cubes de roches se sont effondrés causant la mort de trois personnes. La route a fermé pendant huit jours et c’est depuis cet événement que les premières réflexions autour d’un nouveau tracé sécurisé entre Saint-Denis et La Possession ont vu le jour. Ce projet titanesque est donc le fruit de plusieurs décennies de réflexions aboutissant à la construction d’une nouvelle voie rapide de 12,5 kilomètres directement sur la mer. L’ouvrage comprend à l’heure actuelle un viaduc de 5,6 kilomètres ainsi qu’une digue de 6,9 kilomètres. Mais la réalisation d’un tel projet soulève de nombreux défis techniques, en plus des enjeux environnementaux et financiers. L’attribution de certains marchés fait même l’objet d’une enquête judiciaire.

La route la plus chère du monde !

La Nouvelle Route du Littoral est à ce jour la route la plus chère du monde. Le montant initial s’élevait à 1,6 milliard d’euros, soit 133 millions d’euros le kilomètre. La NRL accumule à ce jour plus de 300 millions d’euros de surcoûts. Cela porte le montant final à plus de 2 milliards d’euros, soit environ 160 millions d’euros le kilomètre ! C’est 20 à 30 fois plus qu’une simple autoroute dont le prix de construction pour un kilomètre s’élève en moyenne à 6,2 millions d’euros selon le SETRA - Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements. D’autres projets, comme l’axe Macao-Hong Kong en Chine ou la route des jeux Olympiques de Sotchi en Russie, ont coûté davantage mais il s'agit d’axes routiers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec la crise, les petits patrons risquent de voir leur patrimoine fondre
Brexit : le Royaume-Uni accuse l’UE d’avoir refusé la libre circulation des musiciens
Greta Thunberg choisie pour illustrer un timbre en Suède
Brexit : la City “espère que l'UE suivra l'exemple du Royaume-Uni”
Camouflet pour Donald Trump, l’excédent de la Chine avec les Etats-Unis bondit