Réunion d'Alger : les voisins de la Libye rejettent toute ingérence étrangère et appellent au dialogue

franceinfo avec AFP

Les pays voisins de la Libye ont rejeté jeudi 23 janvier toute ingérence étrangère dans ce pays en guerre et appelé les belligérants au dialogue, au terme d'une réunion à Alger visant à favoriser une solution politique à un conflit qui menace toute la région. A l'initiative de l'Algérie, la réunion a rassemblé les ministres des Affaires étrangères de Tunisie, d'Egypte du Tchad ainsi que du Mali. Des diplomates du Soudan et du Niger y ont également participé.

Egalement présent, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, qui a informé les participants des conclusions du sommet de Berlin (19 janvier), où promesse a été faite de respecter un embargo sur les armes et de ne plus interférer dans les affaires libyennes.

"Processus de dialogue"

Selon un communiqué publié à l'issue de la réunion, les participants "ont exhorté les belligérants libyens à s'inscrire dans le processus de dialogue, sous les auspices de l'ONU, avec le concours de l'Union africaine et des pays voisins de la Libye, en vue de parvenir à un règlement global, loin de toute interférence étrangère".

"Ils ont appelé à la préservation de la sécurité en Libye, son indépendance et son intégrité territoriale, ainsi qu'au rejet des interventions étrangères qui ne font que perdurer la crise et la rendre plus complexe", a ajouté le communiqué.

La Libye, qui dispose des plus importantes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi