La Réunion : le curcuma, l'un des trésors de l'île

D'une racine à l'une des poudres les plus prisées, le curcuma pousse au sud de La Réunion, dans la plaine des Grègues, le grenier à épices de l'île. "Il apporte une bonne saveur, l'odeur, et puis ça vous parfume tout l'estomac, donc vous n'aurez plus de problèmes d'estomac après, assure Arsène Fontaine, restaurateur. Sans curcuma, pour nous, la cuisine ne vaut pas grand-chose". Dans les champs, pas de machines : le curcuma se récolte à la force des bras. "Le curcuma, c'est la culture la plus dure, parce que ce n'est pas mécanisable", indique un ouvrier. Un lavage mécanique Il faut deux ans aux racines pour atteindre la bonne taille. Elles se composent de deux parties, aux noms évocateurs : la mère et les doigts. Si la culture est systématiquement réalisée à la main, le lavage, lui, peut être fait à l'aide d'une machine : une bétonnière. Le curcuma est ensuite haché, puis séché au soleil. Qu'elle soit consommée sous forme de poudre ou de morceau, cette plante constitue un produit d'exception, l'un des trésors de La Réunion.