Réunion de crise chez Les Républicains après l'alliance en région Paca entre Renaud Muselier et En marche

·1 min de lecture

Révélée par le JDD, l'alliance de La République en marche et Renaud Muselier, le président LR de la région Paca qui tentera de conserver son siège aux élections de juin, a fait l'effet d'un tsunami. Après avoir retiré l'investiture de son parti à la liste de Renaud Muselier, Christian Jacob, le patron des Républicains, a convoqué pour mardi un conseil stratégique qui s'annonce très tendu. Si la plupart des cadres du parti - à l'exception notable des maires de Toulouse Jean-Luc Moudenc et de Nice Christian Estrosi - refusent l'idée d'une liste commune avec la majorité présidentielle, ils devront trouver les réponses à deux questions cruciales : faut-il exclure Renaud Muselier? Et faut-il présenter une liste LR "officielle" en région Paca?

Le souvenir des "Constructifs"

Sur le premier point, le débat devrait être animé. Selon Franceinfo, plusieurs cadres du parti réclament l'exclusion de Renaud Muselier mais aussi de Christian Estrosi, qui n'a jamais caché, depuis le début du quinquennat, être un élu "Macron-compatible" même s'il n'a jamais franchi la ligne rouge - il n'est pas entré au gouvernement et n'a pas scellé d'alliance avec La République en marche. Même si le maire de Nice avait défendu en septembre dernier l'idée d'une candidature de la droite unique en 2022, menée par... Emmanuel Macron.

Lire aussi - Après l'accord LR-LREM en région Paca, les ennuis ne font que commencer pour Les Républicains

Mais l'exclusion n'est pas une bonne option pour Damien Abad, le chef du gro...


Lire la suite sur LeJDD