De la réunion annulée la veille au « God save the King » : récit de la dernière demi-journée d’Elizabeth II

© Charles McQuillan / Getty Images via AFP

À 19h30 vendredi 8 septembre, la mort d’Elizabeth II est officiellement annoncée par la famille royale. L’événement clôt alors une demi-journée d’attente, commencée à 13h30 par le communiqué de Buckingham Palace. Celui-ci alertait le monde entier que les médecins de la reine étaient « préoccupés » par son état de santé. Pour savoir en détail ce qu’il s’est passé pendant ses longues heures, et celles qui les ont précédées, c’est la presse anglaise qu’il faut consulter. Celle-ci révèle que la souveraine avait dû annuler une réunion en visioconférence la veille au soir et, dès 9 heures, « les médecins savaient qu'elle n'avait plus que quelques heures à vivre », selon le Sun, quand le Daily Mail évoque « un tournant vers le pire tôt jeudi matin ».

Rapidement, les proches arrivent pour rejoindre la reine dans son château écossais de Balmoral. L'héritier Charles et son épouse Camilla quittent en fin de matinée Dumfries House, dans le Sud de l'Écosse, à bord de l'hélicoptère royal. À Balmoral, ils retrouvent la soeur de Charles, Anne. Les deux autres fils de la reine, Andrew et Edward, ainsi que son petit-fils, le prince William, arrivent en Écosse dans un jet de la Royal Air Force après 18h.

Le prince William arrive trop tard

Si le décès de la reine ne sera annoncé qu’à 19h30, il est probable qu’à l’heure où les trois hommes franchissent les grilles du château, il est déjà trop tard. Car dès 17h30, la Première ministre, Liz Truss, est informée de la mort de la reine selon The Gua...

Lire la suite sur LeJDD