Réunie en sommet à Malabo, l’Union africaine alerte sur les crises humanitaires du continent

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le sommet de l’Union africaine s’est ouvert ce vendredi matin à Malabo. Ce premier jour des travaux des chefs d’État a été consacré aux crises humanitaires. Le tableau est inquiétant et risque de s’assombrir encore, selon le président de la Commission Moussa Faki Mahamat.

Avec notre envoyé spécial à Malabo, Peter Sassou Dogbé

Le sommet s’est ouvert sur un tableau bien sombre de la situation humanitaire. Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission, a ainsi expliqué que les urgences humanitaires en Afrique étaient nombreuses, diversifiées et géographiquement dispersées, et constituaient pour l’Union africaine un sujet de préoccupation majeure.

Ce tableau peu reluisant, a-t-il ajouté, est encore assombri par le sort des réfugiés sur le continent et par les effets du changement climatique, qui se manifestent par des sécheresses prolongées et des inondations dévastatrices.

Les conflits armés viennent encore aggraver la situation, a indiqué pour sa part Macky Sall, le président en exercice de l’Union africaine. Il faut l’admettre et se mobiliser, a-t-il ajouté. « Nous ne pouvons rêver d’un avenir meilleur quand l’indigence des uns laisse indifférents les autres », a conclu le président sénégalais.

Un appel aux donateurs a été lancé, mais les pays membres ont également été appelés à œuvrer pour que les personnes touchées par les crises humanitaires ne soient pas abandonnées.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles