Rétrospective Pierre Buraglio à Saint-Etienne : les perpétuelles interrogations d'un artiste engagé

Jean-Michel Ogier

Le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne rend hommage au peintre Pierre Buraglio au travers d'une rétrospective intitulée Bas voltage / 1960-2019. Elle rassemble près de deux cents oeuvres d'un artiste en perpétuel questionnement.


Un homme aux cheveux blancs déambule dans les salles du MAMC de Saint- Etienne. A 82 ans, Pierre Buraglio goûte à la joie de voir quelques unes de ses réalisations rassemblées dans une première rétrospective. Il s'arrête devant des cadres de fenêtres, des oeuvres qui se détachent sur le mur blanc de la pièce. Voilà qui mérite explication :

La peinture occidentale, depuis la Renaissance, est théorisée comme une fenêtre sur le monde. moi j'ai voulu travailler directement l'objet fenêtre pour cristalliser la peinture.

Pierre Buraglio

artiste plasticien

Bas voltage / 1960-2019 c'est une grande fenêtre ouverte sur un parcours qui a mené Pierre Buraglio du figuratif au contemporain, d'un certain classicisme à l'assemblage de chutes de toiles découpées et autres agrafages.

Un parcours qui le verra exposer avec Daniel Buren et Jean-Michel Meurice avant de vibrer dans l'ambiance de Mai 68. Une période pendant laquelle il réalisera des affiches pour soutenir étudiants et ouvriers engagés dans la lutte.

Réinterprétation des gransds maîtres

Au milieu des années 70, il porte (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi