Dans le rétro : Mary Quant, l'inventrice de la mini-jupe

En 1966, Dutronc célèbre à sa façon l'avènement de la mini-jupe, une révolution dans le vestiaire féminin venue d'Angleterre, alors que le port du pantalon est encore mal vu. Mary Quant est la femme par qui le scandale arrive. La jeune Anglaise, excentrique, rêve de s'affranchir de la mode bourgeoise et guindée. Une styliste avant-gardiste En 1955, elle ouvre une boutique à Londres (Royaume-Uni) dans un quartier branché avec des tenues décontractées et colorées. Des robes et des jupes en jersey pratiques pour bouger, danser et montrer ce que les Anglaises ont de mieux, leurs jambes. "Je pense que les Anglaises ont de très belles jambes et que c'est plus facile pour elles de porter ce modèle", explique la styliste. Avec sa mini-jupe, baptisée ainsi en hommage à la Mini Cooper, sa voiture préférée, Mary Quant apporte la liberté de mouvement. Elle explique avoir créé ce modèle pour que les femmes puissent courir après leur bus quand elles sont en retard.