Dans le rétro : "La main de Dieu", Maradona, un but, une légende

Il est près de 13 heures. Dans la chaleur de Mexico (Mexique), 115 000 Argentins et Britanniques vont assister au plus célèbre hold-up du football mondial. Tout se passe en début de seconde mi-temps. 0-0 dans ce quart de finale. Un Anglais fait une passe hasardeuse en retrait à son gardien, Maradona en profite et marque non pas de la tête, mais de la main. "On voit tout de suite qu'il a volé ce but, qu'il a triché, et on voit tous les joueurs aller vers l'arbitre. Donc on sait qu'il y a embrouille, qu'il y a énorme embrouille. On voit Lineker, un joueur assez calme, serein, parler à l'arbitre, on se dit : 'Ca y est, il va l'annuler', il est obligé mais il ne l'annule pas", se remémore Jacques Vendroux, commentateur du match sur Radio France à l'époque.De la main au but du siècle C'était "La main de Dieu" dira après coup Maradona, un brin provocateur, dans un match où les deux pays sont au cœur d'un contentieux politique avec la Guerre des Malouines, qui a fait 900 morts, pour la plupart des Argentins. Lors de cette rencontre, Maradona inscrira aussi un des plus beaux buts de tous les temps après une longue chevauchée où il effacera pas moins de six adversaires. 32 ans plus tard, l'arbitrage vidéo arrive dans le football pour éviter les injustices, comme la main de Thierry Henry face à l'Irlande. Quelques jours plus tard, en 1986, Maradona soulèvera la Coupe du Monde avec l'Argentine.