Rétro 2020 : Christophe, Kobe Bryant... quels sont les décès de stars les plus recherchés sur Google ?

·1 min de lecture

Chaque année, Google livre les tendances de recherches sur son moteur. Ces classements mettent alors en lumière les événements qui ont marqué le monde durant cette période. Généralement, celui sur les disparitions de personnalités dans le monde entier se hisse à la première place du podium. Au cours de l’année 2020, le géant américain leur a consacré une rubrique entière. Des chanteurs, hommes politiques, sportifs et bien d’autres célébrités ont rendu leur dernier souffle. Qu’ils soient liés à la pandémie de la Covid-19, à des accidents ou à des causes naturelles, tous ces décès ont alors suscité un grand nombre de recherches depuis le mois de janvier dernier. Retour sur les cinq disparitions les plus marquantes.

Le 26 janvier dernier, le monde du basketball pleurait Kobe Bryant. Le sportif, à la première place du classement des célébrités décédées, a perdu la vie dans un crash accidentelle d’hélicoptère à Calabasas, en Californie. L’engin s’est en effet écrasé contre une colline au nord-ouest de Los Angeles, d'après les éléments de l’enquête. Celui qui a pris sa retraite en 2016 était accompagné de sa fille Giana, 13 ans, également morte sur le coup.

À la deuxième place se trouve Anne Sylvestre, disparue le 30 novembre dernier. La chanteuse de 86 ans, adulée par les grands et les petits, est décédée des suites d’un accident cardiovasculaire (AVC). Populaire dans les années 60, l'auteure de 18 albums de Fabulettes pour les enfants et une vingtaine d’opus pour les adultes n’avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Flashback : Melania et Donald Trump : cette histoire de verrou qui a fait jaser
"Le coronavirus, ce n'est pas la peste" : le Dr. Gérald Kierzek s'agace sur le passeport vaccinal
Rétro 2020 : Meghan Markle et Harry, retour sur leur année compliquée
Camille Lellouche a souffert durant The Voice : "Je vomissais avant de monter sur scène"
Marie-Sophie Lacarrau prudente, elle assure ne pas venir « dynamiter » le JT de Jean-Pierre Pernaut