Dans le rétro 1995

Libération.fr


A bout de souffle

Cette campagne aura montré un système politique singulièrement nombriliste, incantatoire et masturbatoire, littéralement à bout de souffle. Le théâtre gaulois organisé par la machinerie institutionnelle de la Ve République est exténué, le président sortant ayant largement contribué à son épuisement, à proportion de son talent et de sa longévité à la tête d’un exécutif superbement pyramidal. […] Dans la société développée la plus hiérarchique du monde, le haut et le bas se regardent comme des chiens de faïence capables de se métamorphoser à tout moment en pitbulls.

Edito de Serge July paru dans Libération du 22 avril 1995

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Edition Galaade, fin d’ouverture
Sur les routes de l’Elysée
Photomarathon d’une campagne
Benoît Hamon, récit de campagne
Détourner les affiches de campagne, un acte «militant et artistique»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages