Dans le rétro

Libération.fr

14 mars 2002

Chirac mécanique

A un mois de l’élection, Libé analysait les stratégies d’image des candidats après leurs premiers meetings. Dont celle du président sortant.

Le slogan.«La France en grand, la France ensemble.» C’est, paraît-il, Chirac qui l’a trouvé. A travers ces qualificatifs, il s’agit d’afficher une ambition pour la France et d’apparaître rassembleur.

Le fond. C’est une grande photo rectangulaire en noir et blanc représentant Chirac souriant dans un bain de foule. Ce cliché d’Eric Lefeuvre est repris de part et d’autre de la scène sur deux écrans qui retransmettent des images du meeting. Un jeu d’éclairage donne une couleur bleue à l’ensemble, celle qui passe le mieux à la télé.

Le costume. Le but : rappeler que le candidat Chirac est aussi le chef de l’Etat. Du bleu, du blanc et du rouge, donc. A Marseille, il a revêtu un costume marine, une chemise style vichy à gros carreaux blancs et bleu ciel qui, sous l’éclairage, devient blanche. Et une cravate rouge foncée. Ses costumes sont de marque Lanvin, comme ceux de Jospin. Sa fille Claude lui achète parfois ses vêtements.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Yoni Palmier, «le tueur à la moto», jugé en appel
Handicap
Disparition Joseph Maggiori, directeur artistique du «Figaro Magazine»
«Il faut que [Manuel Valls] mouille la chemise dans la campagne [de Benoît Hamon].»
«Si c’est vraiment Macron-Le Pen, on n’est pas dans la merde»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages