Dans le rétro : en 1900, durant l'exposition universelle, Paris a accueilli les Jeux Olympiques

Dans le Paris de la Belle époque, l'année 1900 est celle de l'exposition universelle. La foule se presse pour découvrir le Grand Palais et les chefs d’œuvre de l'art nouveau. Les Jeux Olympiques se déroulent dans l'ombre de cet événement. La compétition n'en est qu'à ses balbutiements. "La République, qui organise, l'exposition universelle, parle de concours international d'exercice physique. Il s'agit de faire la démonstration des prouesses du corps humain", explique Patrick Clastres, historien du sport à l'université de Lausanne (Suisse). Deux philosophies distinctes En 1900, deux philosophies s'affrontent : celle du baron Pierre de Coubertin, l'homme qui a fondé six ans plus tôt le Comité international olympique. Il revendique la noblesse du sport incarné par l'athlétisme, l'escrime ou le tennis. Face à lui, le gouvernement français. Les Républicains radicaux souhaitent promouvoir d'autres activités comme la gymnastique patriotique et toutes sortes de défis bien loin du sport d'aujourd'hui : tir au canon, tir au pigeon, pêche à la ligne.