Rétractation de Takieddine : Carla Bruni-Sarkozy mise en examen et placée sous contrôle judiciaire

Carla Bruni-Sarkozy a été mise en examen mardi dans les investigations à Paris sur la rétractation en 2020 de l'intermédiaire Ziad Takieddine, qui accusait Nicolas Sarkozy d'avoir financé sa campagne présidentielle 2007 avec des fonds libyens.

Après Nicolas Sarkozy en octobre dernier, sa femme Carla Bruni. À l'issue d'un interrogatoire devant deux juges d'instruction financiers, mardi 9 juillet, cette dernière a été mise en examen dans les investigations sur la rétractation en 2020 de l'intermédiaire Ziad Takieddine, qui accusait Nicolas Sarkozy d'avoir financé sa campagne présidentielle de 2007 avec des fonds libyens.

Carla Bruni-Sarkozy est mise en examen pour "recel de subornation de témoin", en l'occurrence Ziad Takieddine, et "participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre l'infraction d'escroquerie au jugement en bande organisée", en l'espèce "tromper les magistrats ayant à statuer dans l'information judiciaire relative aux soupçons de financement libyen de [la] campagne électorale", a indiqué une source judiciaire.

Elle a en revanche été placée sous le statut plus favorable de témoin assisté pour association de malfaiteurs en vue de la corruption de personnels judiciaires étrangers au Liban.

"Carla Bruni-Sarkozy est déterminée à faire valoir ses droits et à contester cette décision infondée", ont-ils ajouté.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Dossier libyen : Carla Bruni-Sarkozy convoquée en vue d'une éventuelle mise en examen
Dossier libyen : Carla Bruni-Sarkozy auditionnée dans l'affaire de la rétractation de Takieddine
Dossier libyen : Nicolas Sarkozy mis en examen dans l'affaire de la rétractation de Takieddine