Le rétablissement de la biodiversité sur Terre pourrait durer des millions d’années

·1 min de lecture

La crise de la biodiversité actuelle, souvent appelée la sixième extinction de masse, est l'un des défis critiques auxquels nous sommes confrontés au XXIe siècle. Elle ressemble à plusieurs égards à la cinquième extinction de masse, datant d'il y a 66 millions d'années et qui a mis fin au Crétacé. Cette dernière aurait éradiqué environ 76 % des espèces de la planète, y compris des groupes d'animaux tels que les dinosaures.

Mais aujourd'hui, pas d'astéroïde en vue. De nombreuses espèces sont menacées à cause des impacts humains directs ou indirects : changement climatique, pollution, surexploitation des terres et destruction de l'environnement, entre autres. En 2020, un rapport de Planète vivante avait estimé que les activités humaines étaient responsables en majeure partie du déclin de 68 % des populations de vertébrés, en moins d'un demi-siècle.

L’indice Planète vivante mondial : de 1970 à 2016. L’abondance moyenne de 20.811 populations représentant 4.392 espèces suivies dans le monde a diminué de 68 %. La ligne blanche indique les valeurs de l’indice, et les zones colorées l’intervalle de confiance entourant la tendance (écart : de -73 % à -62 %). © WWF/ZSL (2020)
L’indice Planète vivante mondial : de 1970 à 2016. L’abondance moyenne de 20.811 populations représentant 4.392 espèces suivies dans le monde a diminué de 68 %. La ligne blanche indique les valeurs de l’indice, et les zones colorées l’intervalle de confiance entourant la tendance (écart : de -73 % à -62 %). © WWF/ZSL (2020)

Un rythme d'extinction effréné

Une autre étude publiée en 2014 avait quant à elle estimé que les taux d'extinction des espèces actuelles sont 1.000 fois plus élevés que les anciens taux d'extinction dite naturelle, couvrant la période de 60 millions d'années, avant l'apparition de l'humanité. Bien sûr, toutes les espèces s'éteignent un jour. Mais ce phénomène se produit généralement à un rythme relativement lent. Or, ces 150 dernières années, la vitesse d'extinction de la biodiversité a considérablement augmenté.

Extinctions de masse : les leçons du passé

D'autre part, si cette déstabilisation dépasse un seuil critique, le temps nécessaire pour rétablir cette biodiversité pourrait être très long. Une nouvelle étude publiée dans la revue Communication earth & environment tente justement d'estimer ce temps...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles