Résultats présidentielle 2022: Éric Zemmour n'a pas attendu pour flinguer Marine Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Éric Zemmour photographié lors du second tour de l'élection présidentielle à Paris (illustration) (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN via AFP)
Éric Zemmour photographié lors du second tour de l'élection présidentielle à Paris (illustration) (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN via AFP)

Éric Zemmour photographié lors du second tour de l'élection présidentielle à Paris (illustration) (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN via AFP)

POLITIQUE - Cela n’a pas traîné. Moins d’une heure après la diffusion des résultats du second tour de l’élection présidentielle, Éric Zemmour a relancé la guerre à l’extrême droite, en fustigeant la performance de Marine Le Pen qui, bien qu’en progression, a encore été largement distancée par Emmanuel Macron, “réélu aisément”.

“La revanche annoncée du duel de 2017 a tourné court. Cela fait trop longtemps que ceux qui aiment passionnément la France sont vaincus”, a déploré le fondateur de Reconquête!, avant d’attaquer directement la candidate du Rassemblement national.

“Hélas, hélas, hélas, c’est la huitième fois que la défaite frappe le nom de Le Pen. Je voyais cette défaite venir depuis des années”, a lancé Éric Zemmour, avant de se projeter vers les législatives.

“Sommes-nous condamnés à perdre? Y a-t-il une fatalité pour que les défenseurs des idées nationales perdent toutes les élections ?”, a interrogé le responsable d’extrême droite, avant de lancer un “appel à l’union nationale” pour les 12 et 19 juin prochains.

“Il ne peut y avoir de victoire électorale sans l’alliance entre toutes les droites, entre les classes populaires et la bourgeoisie patriote, entre les grands-parents et leurs petits-enfants, entre la France périphérique et les habitants des métropoles qui veulent continuer de vivre dans une France française”, a insisté Éric Zemmour, appelant donc les électeurs de Marine Le Pen à dépasser le vote Rassemblement national. Les semaines qui suivent risquent d’être particulièrement tendues à l’extrême droite.

À voir également sur Le HuffPost: Le discours de Marine Le Pen du 24 avril en intégralité

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles