Résultats présidentielle 2017: Philippe Poutou (1,2%) appelle à "reprendre la rue contre l'extrême droite"

Geoffroy Clavel
Philippe Poutou, candidat du NPA, pendant le débat télévisé du 4 avril 2017.

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Pour sa deuxième élection, le candidat du NPA ne progresse pas par rapport à 2012. Selon les premières estimations, Philippe Poutou obtient 1,2% des voix au premier tour de l'élection présidentielle, contre 1,15% en 2012. Le "candidat des ouvriers" n'a donc pas bénéficié d'un "effet Poutou", après sa prestation remarquée au "Grand débat présidentiel", où il avait directement pris à partie Marine Le Pen et François Fillon.


Le FN "est un grave danger car, par le racisme, il attise la haine contre les populations immigrées et d'origine immigrée, et la division, visant à détourner les salarié(e)s de vrais responsables du chômage et de la misère.", a-t-il critiqué dans un communiqué.

Pour autant, pas question pour lui d'appeler à voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen. "L'autre candidat sera donc Emmanuel Macron, imposteur à plusieurs titres : il n'est pas un nouveau candidat hors système mais un rejeton des banques et de François Hollande, tout autant responsable que celui-ci de la politique que nous avons subie depuis cinq ans. Et il nous promet d'aggraver encore l'austérité et les inégalités", critique le candidat du NPA.

S'il dit comprendre "la volonté de rejeter le danger mortel pour tout progrès social et pour l'ensemble des droits (...) que représenterait l'arrivée au pouvoir de Marine Le Pen", Philippe Poutou appelle à "reprendre la rue, contre l'extrême droite, mais aussi contre toutes celles et ceux qui, comme Macron, ont mis en place ou veulent imposer des mesures antisociales".

Lire aussi :

Là où les candidats passeront la soirée électorale

Les images des candidats patientant comme tout le monde pour aller voter

Des militantes Femen interpellées près du bureau de vote de Marine Le Pen

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages