Résultats présidentielle 2017: Courtisé par le FN, Nicolas Dupont-Aignan ne choisit pas (encore)

Geoffroy Clavel
Très courtisé par le FN, Nicolas Dupont-Aignan ne choisit pas (encore)

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Ce n'est pas tout à fait la fin pour Nicolas Dupont-Aignan, qui entend peser dans l'entre-deux tours. Le candidat de Debout la France a obtenu entre 4,6% et 5% des voix au premier tour de l'élection présidentielle. Une très nette progression par rapport à 2012, où il avait récolté 1,78% des suffrages.

Le député maire d'Yerres, comparé depuis plusieurs semaines à Christiane Taubira dans le camp Fillon, contribue ainsi à la division de l'électorat de droite, au détriment du candidat Républicain, François Fillon, exclu dès le premier tour.

Pour la seconde étape du scrutin, son score attire les convoitises du Front national. "Je lance un appel à tous les patriotes sincères d'où qu'ils viennent, quelles que soient leurs origines, quels qu'aient étés leur parcours et leur vote au premier tour, à me rejoindre", a déclaré Marine Le Pen.

Un intérêt que Nicolas Dupont-Aignan a bien compris, se donnant quelque jours avant de se prononcer. "Nous assistons aujourd'hui à l'effondrement mérité des forces qui ont gouverné le pays depuis 30 ans et qui vous ont fait tant de mal", a-t-il indiqué, affirmant qu'il donner son choix "en début de semaine" et ce, "en homme libre".

À noter, malgré son score honorable, Nicolas Dupont-Aignan n'est pas certain d'obtenir le remboursement de sa campagne. En effet, il faut comptabiliser 5% des voix pour voir ses frais remboursés l'État. À 21h30, le candidat de Debout la France affichait 4.9%.

Lire aussi :

Là où les candidats passeront la soirée électorale

Les images des candidats patientant comme tout le monde pour aller voter

Des militantes Femen interpellées près du bureau de vote de Marine Le Pen

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages