Résultats législatives: dans la Somme, François Ruffin élu pour un second mandat

Élu pour la première fois député en 2017, François Ruffin rempile pour un deuxième mandat dans la 1re circonscription de la Somme. Il a récolté 57,01% des voix dimanche, contre 42,99% pour la candidate du Rassemblement national (RN), selon des résultats partiels calculés sur la base de 74% des électeurs inscrits.

Le député de La France insoumise (LFI), candidat sous l'étiquette de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), était arrivé très largement en tête au premier tour des législatives, avec 40,09% des voix. La conseillère régionale RN Nathalie Ribeiro-Billet avait elle obtenu 22,58% des suffrages.

Score en hausse par rapport à 2017

Le score de François Ruffin marque une progression de près de deux points en comparaison à 2017. Il y a cinq ans, le "député-reporter", comme il se définit, était arrivé en deuxième position au premier tour avec 24,32% des voix, avant de l'emporter au second face au candidat de La République en Marche (LaREM) Nicolas Dumont, avec 55,97% contre 44,03%.

Avant le premier tour de dimanche dernier, en campagne pour sa réélection, François Ruffin avait expliqué à l'Agence France-Presse (AFP) se voir comme le "challenger de l'élection. "Je ne peux pas être confiant", avait-il assuré, malgré "le fond rouge" d'une circonscription qui a quasiment toujours été à gauche.

Coups d'éclats

Figure médiatique de l'Assemblée nationale, François Ruffin, qui revendique le fait d'être "le porte-parole du peuple", s'est illustré par plusieurs coups d'éclat et interventions marquantes au cours de son premier mandat au Palais-Bourbon.

En 2017, il avait écopé d'une sanction après s'être présenté en séance vêtu d'un maillot de football d'un club de la commune d'Eaucourt-sur-Somme. Le parlementaire voulait soutenir une proposition de loi pour taxer les gros transferts.

En 2018, il avait rendu hommage aux femmes de ménage de l'Assemblée nationale appelant à ce "qu'on ne les néglige pas (...), qu'on les intègre au personnel (...) qu'elles gagnent un revenu décent, digne d'elles et digne de nous". Il avait aussi plaidé pour que "cette tâche ne soit plus imputée à un genre, qu'on compte parmi nous des hommes de ménage et des hommes-pipi".

Selon France Bleu, le député comptabilise plus de 3500 interventions au cours du quinquennat et est à l'initiative de 22 propositions de loi.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles