Résultats législatives: dans le Lot, Aurélien Pradié réélu avec 64,63% des voix

Aurélien Pradié (LR), candidat aux régionales en Occitanie, le 3 mai 2021 à Toulouse - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP
Aurélien Pradié (LR), candidat aux régionales en Occitanie, le 3 mai 2021 à Toulouse - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP

Élu en 2017 dans la 1ère circonscription du Lot, Aurélien Pradié est réélu ce dimanche au deuxième tour des élections législatives, avec 64,63% des voix face à l'insoumise Elsa Bougeard, candidate sous l'étiquette de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) qui récolte 35,37% des suffrages.

Une victoire qui ne faisait que peu de doute, au vu du score obtenu par le secrétaire général du parti Les Républicains (LR) au premier tour. Il avait récolté 45,46% des suffrages et Elsa Bougeard 22,26%. Rémi Branco, dissident du Parti socialiste en dehors de l'accord de la Nupes avait lui récolté 16,72% des voix, se classant en troisième position. Aucun candidat de la majorité présidentielle n'était présent dans cette circonscription.

"Rompre avec le sarkozysme"

Âgé de 36 ans, Aurélien Pradié a déjà plusieurs mandats électifs à son actif. Outre la députation, il a été conseiller général du Lot entre 2008 et 2015, maire de Labastide-Murat de 2014 à 2018 ou encore conseiller régional d'Occitanie. En 2017, ce tenant d'une droite sociale, natif de Cahors, avait été élu à la surprise générale dans ce département rural, longtemps acquis à la gauche.

Après la débâcle historique de son parti à la dernière présidentielle, où la candidate Valérie Pécresse n'a pas réussi à passer la barre des 5% de suffrages en se bornant à 4,78%, Aurélien Pradié s'est illustré en appelant à "rompre avec le sarkozysme".

"Ce que j'ai le plus appris de Nicolas Sarkozy, c'est le sens de la rupture. C'est sa volonté de rompre avec le chiraquisme qui lui a permis de réussir. Je suis certain qu'il ne m'en voudra pas de dire qu'aujourd'hui, il faut rompre avec le sarkozysme", avait-il déclaré dans une interview au Point, disant vouloir rebâtir une "droite populaire".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles