Résultats législatives: ces candidats qui ont gagné à quelques voix près

Dans plusieurs circonscriptions, l'élection s'est jouée à moins de cinquante voix d'écart. Un scénario qui pourrait provoquer des réclamations de la part des candidats battus.

Pour eux, l'élection s'est jouée à une poignée de bulletins. Au total, treize candidats ont été élus avec moins de cent voix d'écart face à leur concurrent ce dimanche. Il y avait même moins de cinquante voix de différence dans six circonscriptions du pays. Des résultats très serrés, qui pourraient faire l'objet de réclamations du côté des candidats battus.

Parmi ces résultats retentissants, on retiendra notamment le revers de Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé contrainte à la démission après sa défaite dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais face à sa concurrente du RN... à 56 voix d'écart. Cédric Villani, ex-LaREM, candidat cette fois-ci sous l'étiquette de la Nupes, a lui aussi perdu sur le fil, dans la 5e circonscription de l'Essonne. Seulement 19 voix le séparent du candidat victorieux de la coalition présidentielle, Paul Midy.

La majorité présidentielle l'emporte de justesse

Dans ce jeu des victoires serrées, c'est souvent la coalition présidentielle qui s'en sort le mieux. La 6e circonscription de la Haute-Garonne détient le record de l'élection la plus serrée dimanche. La candidate Ensemble Monique Iborra l'a emporté face à son rival de la Nupes Fabien Jouve, avec seulement 3 petites voix d'avance... sur plus de 50.000 suffrages exprimés.

En Seine-et-Marne également, cela s'est joué à un souffle: Hadrien Ghomi, candidat investi par la majorité présidentielle dans la 8e circonscription du département, l'emporte avec 4 bulletins de plus qu'Arnaud Bonnet, représentant de l'alliance de gauche.

Ensemble l'a également emporté de justesse dans la 5e circonscription du Loiret, où Anthony Brosse a récolté 11 voix de plus que son adversaire du Rassemblement national, ainsi qu'en Charente, où le député sortant Thomas Mesnier a pu conserver son siège dans la 1ère circonscription grâce à 24 voix d'avance.

Possibles recours

Dans certains territoires d'Outre-mer aussi, la bataille a été serrée: elle s'est jouée à seulement 16 voix près entre les candidats du centre dans la 1ère circonscription de Wallis et Futuna. À Saint-Pierre-et-Miquelon, 19 bulletins d'avance ont permis au candidat Divers droite Stéphane Lenormand de l'emporter.

Ces résultats très serrés pourraient aboutir à des discussions animées... voire à des réclamations. Le Rassemblement national a déjà fait savoir qu'il envisageait un recours pour contester la victoire d'Anthony Brosse dans le Loiret.

C'est dans la quatrième circonscription de ce département qu'au premier tour, l'ancien ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer avait annoncé d'entamer une procédure juridique, privé de second tour après être arrivé en troisième position, seulement 189 voix derrière le candidat de la Nupes.

En France, 70 élections ont été annulées depuis 1958, pour diverses raisons. En cas d'annulation, une nouvelle élection partielle doit être mise en place.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Comment gouverner sans majorité à l'Assemblée ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles