Résultats législatives: Autain veut "appartenir à un nouveau groupe politique" défendant le programme du NFP

La gauche pourra-t-elle gouverner le pays après avoir obtenu une (courte) majorité relative aux élections législatives? Clémentine Autain, députée Nouveau Front populaire de Seine-Saint-Denis, ne souhaite plus siéger au sein de La France insoumise. Elle a ainsi expliqué sur BFMTV-RMC ce lundi 8 juillet vouloir "appartenir à un nouveau groupe politique" défendant le programme de la gauche.

Elle a détaillé les contours de ce groupe qu'elle souhaiterait voir émerger: valeurs "d'union", défense du programme du NFP et un fonctionnement démocratique plutôt qu'une structure "caporalisée". Une référence à La France insoumise, parti dont elle a été "purgée".

"Il y a eu ce qu'on appelle une purge dans ma formation politique", a-t-elle rappelé, soulignant qu'elle ne siégerait pas avec le groupe insoumis à l'Assemblée nationale.

"Duels fratricides" des dissidents LFI

Certains parlementaires trop critiques de la ligne du parti de Jean-Luc Mélenchon ont été privés d'investiture insoumise, à l'image d'Alexis Corbière ou Danielle Simonnet. "Il y a eu des duels fratricides qui ont été remportés", a fait valoir la députée de Seine-Saint-Denis.

"Ça veut dire qu'un message assez clair a été envoyé dans ces circonscriptions par les électeurs: oui pour une force politique qui défend une gauche de rupture, mais non pour des principes non-démocratiques".

Qui composera ce nouveau groupe politique et qui en prendra la tête? De nombreuses questions restent sans réponse au lendemain des résultats du scrutin. Le choix des candidats divers gauche de s'allier avec LFI ou avec le Parti socialiste pourrait faire basculer l'équilibre des forces au sein du NFP.

Article original publié sur BFMTV.com