Résultats législatives 2024: Attal, Darmanin, Guerini... Comment les ministres s'en sortent-ils au second tour?

Le camp présidentiel s'en sort mieux que prévu à l'issue du second tour des élections législatives et la situation des ministres de la macronie en est un exemple. Distancée par le Rassemblement national et le Nouveau Front populaire au premier tour, la coalition présidentielle devrait finalement obtenir entre 160 et 162 sièges à l'Assemblée nationale, selon des projections de l'institut Elabe pour BFMTV-RMC et La Tribune Dimanche.

Parmi eux, plusieurs ministres, dont l'avenir au gouvernement est incertain puisque les élections législatives ont été remportées par le Nouveau Front populaire, qui disposerait toutefois d'une majorité relative (entre 182 et 193 députés).

• Les ministres réélus

Gabriel Attal

Le Premier ministre a été réélu dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine avec 58,23% des suffrages. Il faisait face à Cécile Soubelet (PS-Nouveau Front populaire). Il a annoncé dimanche soir qu'il présentera lundi sa démission à Emmanuel Macron, la gauche étant arrivée en tête du second tour, mais s'est dit prêt à rester à Matignon "aussi longtemps que le devoir l'exigera" dans le contexte des Jeux olympiques.

Gérald Darmanin

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin a été réélu avec 58,92% des voix dans la 10e circonscription du Nord, selon des résultats partiels. Il affrontait Bastien Verbrugghe (Rassemblement national), après le désistement de la candidate du NF Leslie Mortreux.

"Merci à tous les électeurs qui, après m'avoir placé en tête du premier tour, m'ont massivement réélu pour les représenter à l'Assemblée nationale. Je serai le député de tous les habitants de cette circonscription populaire et travailleuse", a écrit le ministre de l'Intérieur sur X.

Stéphane Séjourné

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a été élu député pour la première fois avec 72,63% des voix. Il faisait face à Pauline Rapilly Ferniot (EELV-NFP) dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine.

Prisca Thevenot

La porte-parole du gouvernement a été réélue députée dans la 8e circonscription des Hauts-de-Seine, avec 62,44% des voix, face à Salomé Nicolas-Chavance (NFP).

Prisca Thevenot avait connu une campagne mouvementée, victime d'une agression mercredi avec son équipe lors d'une opération de collage d'affiches.

Frédéric Valletoux

Frédéric Valletoux (Santé) a battu la candidate RN Ivanka Dimitrova dans la 2e circonscription de Seine-et-Marne avec 59,95% des voix. Il a bénéficié du désistement de la candidate NFP Nour Benaïssa-Watbot pour le second tour.

Marc Fesneau

Le ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, a remporté le second tour dans la 1ère circonscription du Loir-et-Cher, avec 60,20% des voix, devant la candidate RN Marine Bardet, qui était arrivée en tête au premier tour.

Jean-Noël Barrot

Le ministre délégué chargé de l'Europe, Jean-Noël Barrot, a été largement réélu dans la 2e circonscription des Yvelines. Il a recueilli avec 72,69% des suffrages, devant le candidat RN Gaetan Brault. La candidate NFP Maïté Carrive-Bédouani s'était désistée à l'issue du premier tour.

Hervé Berville

Le secrétaire d'État chargé de la Mer, Hervé Berville, a remporté le second tour dans la 2e circonscription des Côtes-d'Armor avec 63,63% des voix face au candidat RN Antoine Kieffer. Le candidat du NFP, Jérémy Dauphin, s'était désisté à l'issue du premier tour.

Roland Lescure

Roland Lescure (Industrie) a annoncé sur X avoir été réélu avec près de 54% des voix dans la 1e circonscription des Français de l’étranger (Amérique du Nord).

Aurore Bergé

Dans la 10e circonscription des Yvelines, la ministre chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Aurore Bergé (Egalité) a battu le candidat RN Thomas Du Chalard et le candidat du NFP Cédric Briolais avec 49,05% des voix.

Agnès Pannier-Runnacher

Agnès Pannier-Runacher (ministre déléguée à l'Agriculture) a remporté le second tour dans la 2e cirsconscription du Pas-de-Calais, où elle a obtenu 55,84% des voix devant le candidat RN Alban Heusèle. Le candidat NFP Alexandre Cousin s'était désisté à l'issue du premier tour.

Thomas Cazenave

Le ministre délégué chargé des Comptes publics, Thomas Cazenave, est arrivé en tête au second tour dans la 1e circonscription de Gironde, avec 43,20% des voix. Il faisait face à Bruno Paluteau (RN, 20,86%) et Céline Papin (NFP, 35,94%).

Franck Riester

Franck Riester (Commerce extérieur) est arrivé en tête dans la 5e circonscription de Seine-et-Marne avec 54,40% des voix, à la faveur du retrait d'une candidate NFP pour faire barrage au candidat RN Philippe Fontana.

Olivia Grégoire

Olivia Grégoire (Entreprises) était en ballottage favorable dans la 12e circonscription de Paris face à son adversaire de gauche, la communiste Céline Malaisé. Elle a remporté le second tour avec 65,16% des voix.

Guillaume Kasbarian

Guillaume Kasbarian (Logement), arrivé derrière la candidate RN Emma Minot dans la 1ère circonscription d'Eure-et-Loir au premier tour, a bénéficié du retrait du candidat NFP pour le second tour. Il le remporte largement, avec 60,59% des voix.

Marie Lebec

Marie Lebec, la ministre chargée des Relations avec le Parlement, est réélue dans la 4e circonscription des Yvelines. Avec 50,67% des voix, elle devance largement Céline Bourdon (NFP) et Jean-François Mourtroux (LR-RN).

Marina Ferrari

La secrétaire d'État chargée du Numérique, Marina Ferrari, a été réélue députée dans la 1ère circonscription de Savoie. Elle a récolté 58,08% des voix face à la candidate LR-RN Typhanie Degois, bénéficiant du désistement de la candidate NFP Christel Granata.

• Les ministres battus

Stanislas Guerini

Le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guerini, a perdu au second tour face à son adversaire écologiste Léa Balage El Mariky (NFP), qui a recueilli 53,59% des voix dans la 3e circonscription de Paris.

Sarah El Haïry

Sarah El Haïry (ministre déléguée chargée de l'Enfance) a perdu son siège au second tour dans la 5e circonscription de Loire-Atlantique. Avec 37,38% des voix, elle est arrivée derrière Fabrice Roussel (NFP, 39,91%) et devant Bruno Comby (22,70%).

Des membres du gouvernement s'étaient désistées à l'issue du premier tour dans le cadre de triangulaires qui auraient pu être remportées par le RN. Il s'agit de Dominique Faure, Sabrina Agresti-Roubache, Fadila Khattabi, Patricia Mirallès et Marie Guévenoux.

Article original publié sur BFMTV.com