Résultats législatives: à Marseille, Manuel Bompard succède haut la main à Jean-Luc Mélenchon

Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon,  Manuel Bompard aux cotés du candidat à la présidentielle de La France Insoumise (LFI) à Marseille le 27 mars 2022 - CLEMENT MAHOUDEAU © 2019 AFP
Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard aux cotés du candidat à la présidentielle de La France Insoumise (LFI) à Marseille le 27 mars 2022 - CLEMENT MAHOUDEAU © 2019 AFP

Passation de pouvoir réussie entre le leader insoumis et son lieutenant. Manuel Bompard succède ce dimanche à Jean-Luc Mélenchon dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône avec 73,92% des suffrages exprimés. Un score qui le place largement en tête de ce second tour des élections législatives à Marseille face à la marcheuse Najat Akodad (26,08). Un score plus élevé que son patron: en 2017, le leader de la gauche avait remporté 59,85 % des voix.

Dimanche dernier, son score de 56,04% des suffrages exprimés ne lui avait pas permis d'être élu dès le premier tour, faute d'une participation suffisante, mais lui avait tout de même assuré un entre-deux tours apaisé.

Adoubé par Mélenchon

Pendant la campagne, la candidate de la majorité présidentielle avait fustigé le "parachutage démagogue" de l'eurodéputé dans la région.

L'insoumis qui siégeait jusqu'à maintenant à Strasbourg a bénéficié pendant toute sa campagne de l'ombre populaire de Jean-Luc Mélenchon. Le 12 mai dernier, le leader de la gauche s'offrait un apéro meeting devant sa permanence à Marseille et en a profité pour le désigner comme successeur.

Manuel Bompard, négociateur en chef de l'union de la gauche côté insoumis, a fait campagne dans une circonscription qui a placé Mélenchon en tête avec 54,4% des voix au premier tour de la présidentielle. Loin devant Emmanuel Macron qui n'y a récolté que 17,1% des suffrages exprimés.

Porte-voix de la contestation des chiffres du 1er tour

Lundi dernier, au lendemain du premier tour des législatives, Manuel Bompard avait mené la contestation des résultats. L'eurodéputé insoumis avait accusé le ministère de l'Intérieur d'avoir consciemment ôté du calcul trois députés socialistes comptés "divers gauche" au lieu de "Nupes".

"Alors que la Nupes réalise 6 101 968 voix (soit 26,8%), le ministère de l’Intérieur ne lui attribue que 5 836 202 voix (soit 25,7%) pour faire apparaître artificiellement le parti de Macron en tête", avait dénoncé l'Insoumis pendant l'entre-deux tours sur Twitter, ouvrant ainsi une polémique avec Gérald Darmanin, locataire de Beauvau.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles