Résultats. Présidentielle américaine 2020 : revivez le direct des réactions à l'élection de Joe Biden

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

“Biden gagne”, proclame en lettres capitales CNN. Après plus de quatre jours de décomptes serrés et de suspense, samedi 7 novembre, il était peu avant 17 h 30 à Paris, 11 h 30 à Washington, lorsque les médias américains ont proclamé la victoire de Joe Biden. “Biden bat Trump”, affichait en une le New York Times. “Selon les projections, Joe Biden sera le 46e président”, écrivait le Washington Post. Alors que tous les regards étaient rivés sur les quatre derniers États clés, c’est la Pennsylvanie, qui, comme attendu, a fait basculer l’élection. Selon CNN, Biden a bel et bien remporté ses 20 grands électeurs, ce qui lui permet d’atteindre 273 grands électeurs au total. Il en faut au moins 270 pour remporter la présidentielle.

Ce direct s’achève sur ces questions juridiques. Le marathon n’est pas tout à fait fini mais demain matin l’Amérique se réveillera avec un nouveau président élu. Joe Biden et Kamala Harris ont réussi leur pari. Merci à tous de nous avoir suivis. Rendez-vous demain sur notre site pour les réactions et analyses de la presse américaine et des médias du monde entier.

_________________

21h19 – Joe Biden a remporté la présidentielle. Et maintenant ?

Que va-t-il se passer dans les prochaines heures, les prochains jours, les prochaines semaines? Donald Trump est-il obligé de reconnaître sa défaite ? Y aura-t-il des recours ? Quand Joe Biden et Kamala Harris seront-ils officiellement déclarés vainqueurs ? Tour d’horizon des principales questions que pose la victoire du candidat démocrate, annoncée ce samedi 7 novembre.

À lire aussi: États-Unis. Joe Biden a remporté la présidentielle. Et maintenant ? _________________

21h10 – Après le long suspense, le soupir de soulagement de la presse américaine

“Une victoire pour Biden, enfin”, “La fin d’un long cauchemar”, “Les ténèbres se dissipent”… Outre-Atlantique, une partie de la presse est soulagée de pouvoir enfin féliciter un vainqueur après quatre jours de suspense. La tonalité de la presse américaine samedi 7 novembre, après l’annonce, au bout d’un long suspense, de la victoire du candidat

[...] Lire la suite sur Courrier international