Résultats élections législatives 2022: Ensemble en tête, talonnée par Nupes, le RN loin derrière

Résultats du ministère de l'Intérieur le soir du premier tour des législatives  - BFMTV
Résultats du ministère de l'Intérieur le soir du premier tour des législatives - BFMTV

La majorité absolue n'est pas garantie pour Emmanuel Macron. La coalition Ensemble, qui rassemble Renaissance (le nouveau nom de LaREM), le Modem, Horizons et Agir, obtiendrait de 260 à 295 sièges dans la future Assemblée nationale, selon les projections réalisées par Elabe pour BFMTV et L'Express avec notre partenaire SFR à l'issue du premier tour des élections législatives.

Ensemble récolte 25,75% des voix au premier tour. Il faut au président au moins 289 députés pour atteindre le seuil critique dans l'hémicycle du Palais-Bourbon.

>> Législatives 2022: retrouvez les résultats complets du premier tour dans votre circonscription sur notre plateforme

La Nupes en force

Si l'horizon de Matignon s'éloigne pour Jean-Luc Mélenchon, le statut de premier opposant du leader insoumis se confirme: la Nupes, la Nouvelle union populaire écologique et sociale, devrait parvenir à élire de 160 à 210 députés selon notre projection, avec 25,59% des voix au premier tour.

Cette union de la gauche, qui rassemble notamment LFI, EELV, le PS et le PC, devancerait ainsi Les Républicains, alliés à l'UDI. Les rangs de la droite seraient plus clairsemés, avec seulement de 50 à 65 élus selon notre estimation et ses 11,4% au premier tour.

Le parti de Marine Le Pen serait en mesure de constituer un groupe, ce qui n'était pas le cas lors de la prédécente mandature, avec de 25 à 35 élus dans l'hémicyle et ses 18,72%. Reconquête n'en aura aucun.

En 2017, LaREM majoritaire sans ses alliés

Pour rappel, à l'issue des élections législatives de 2017, La République en marche avait obtenu à elle seule la majorité absolue, en parvenant à faire élire 308 députés dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron. Le groupe LaREM s'était cependant étiolé au fil du quinquennat, pour ne rassembler que 266 membres ou apparentés à la fin de la mandature, mais le camp présidentiel avait pu compter sur l'appui de ses alliés du Modem et d'Agir.

À l'issue du second tour des élections législatives de juin 2017, Les Républicains constituaient la principale force d'opposition, avec 112 élus sous cette étiquette. Si les insoumis devaient à l'époque se contenter de 17 députés, c'était le PS qui avait le plus souffert de la vague macroniste, avec seulement 30 élus - une contreperformance majeure pour le groupe majoritaire sous le quinquennat de François Hollande.

Avec seulement 8 députés élus avec son soutien, le Rassemblement national n'avait alors pas atteint le seuil nécessaire pour constituer un groupe au Palais-Bourbon. Ses parlementaires siégeaient parmi les non-inscrits.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles