Résultats élections législatives 2022: dans le Loiret, Jean-Michel Blanquer éliminé au premier tour

L'ex-ministre de l'Education et candidat aux législatives dans la quatrième circonscription Jean-Michel Blanquer, le 22 mai 2022 à Amilly (Loiret)  - GUILLAUME SOUVANT © 2019 AFP
L'ex-ministre de l'Education et candidat aux législatives dans la quatrième circonscription Jean-Michel Blanquer, le 22 mai 2022 à Amilly (Loiret) - GUILLAUME SOUVANT © 2019 AFP

Candidat aux législatives dans la 4e circonscription du Loiret, qui englobe la commune de Montargis, Jean-Michel Blanquer échoue ce dimanche à se qualifier au second tour des législatives, selon les résultats définitifs.

Il est arrivé troisième, derrière le candidat de la Nupes Bruno Nottin (19,43%), avec moins de 200 voix d'écart. Thomas Ménagé du Rassemblement National (31,45%), arrive en tête.

L'ancien ministre de l'Éducation nationale, qui a battu un record de longévité en passant la totalité du premier quinquennat d'Emmanuel Macron au ministère de la rue de Grenelle, a vécu une campagne compliquée. Le candidat d'Ensemble a notamment été entarté par deux enseignants qui dénonçaient une Éducation nationale "en chute libre".

Il devait par ailleurs faire face à des critiques de parachutage formulées par ses détracteurs. Jean-Michel Blanquer n'a en effet pas d'attaches dans cette circonscription rurale et est apparu tôt dans la campagne en mauvaise posture. Selon Le Monde, l'ancien ministre aurait tout de même "un grand-oncle ingénieur des canaux à Montargis dans les années 1920".

Campagne compliquée

Fin mai, un sondage Ifop-Fiducial réalisé pour le Journal du dimanche pointait la situation d'un ancien ministre à la peine, au coude-à-coude en deuxième position (23%) avec le candidat de l'union de la gauche Bruno Nottin (22%) et nettement derrière le candidat du Rassemblement national Thomas Ménagé, alors crédité de 28% des voix.

Les rapports de force de ce dimanche vont donc plutôt dans le sens de cette enquête d'opinion.

En avril, Jean-Michel Blanquer avait, sur BFMTV-RMC, expliqué le sens de sa candidature dans ce département, vantant les "atouts extraordinaires" du Loiret. "Il est typique de cette région Centre qui est tellement significative de la France, avec des qualités historiques et géographiques, une très grande richesse de son territoire, qui remonte au paléolithique", avait-il dit au micro d'Apolline de Malherbe.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles