Résultats élections législatives 2022: en Guadeloupe, la nouvelle secrétaire d'État Justine Bénin se qualifie pour le second tour

La secrétaire d'Etat chargée de la Mer, Justine Bénin, le 1er juin 2022 à Paris  - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
La secrétaire d'Etat chargée de la Mer, Justine Bénin, le 1er juin 2022 à Paris - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Le combat est loin d'être gagné, mais la première étape est passée. Justine Bénin, entrée au gouvernement en mai dernier en tant que secrétaire d'État à la Mer s'est qualifiée au second tour des législatives, arrivant en tête dans sa circonscription de Guadeloupe avec 31,31% des suffrages exprimés.

Le contexte était pourtant particulièrement compliqué pour la majorité présidentielle aux Antilles, avec le spectre de la crise du Covid-19. Jean-Luc Mélenchon a récolté 52% des voix au premier tour en Guadeloupe, suivi loin derrière par Marine Le Pen (19%) et Emmanuel Macron (14%).

Pour rappel, en 2017, Justine Bénin, très implantée localement, avait récolté 64% des voix face à la candidate investie par... LaREM.

Accusée de "clientélisme"

Conseillère départementale, vice-présidente du Conseil régional de la Guadeloupe puis députée, l'élue a commis un parcours sans faute jusqu'en 2020. Cette année-là, elle perd les municipales à La Moule. Le Modem, à laquelle elle s'est rattachée, a versé 37.000 euros à des associations locales, selon Mediapart, qui dénonce une forme de "clientélisme".

En réponse, Justine Bénin dit "assumer financement des aides à ces associations particulièrement affectées par des difficultés financières", dans les colonnes de L'Obs.

L'élue fait également les frais d'un terrain explosif pour la macronie. Au point que dans la moitié des circonscriptions de la Guadeloupe, il n'y a aucun candidat investi par la majorité présidentielle. En 2017, Emmanuel Macron était pourtant en tête dès le premier tour et trois des quatre députés de l'île avaient été élus sous ses couleurs.

Un terrain très défavorable au président

Mais le Covid-19 et son pass sanitaire puis vaccinal sont passés par là, dans un contexte de très forte défiance à l'égard de la vaccination dans ce département.

A l'automne dernier, un vif mouvement de contestation est d'ailleurs né aux Antilles contre l'obligation vaccinale pour les soignants et les pompiers, avant de s'étendre ensuite à des revendications politiques et sociales, notamment contre la vie chère et des coupures d'eau quotidiennes.

Justine Bénin va devoir désormais convaincre les électeurs face à Baptiste Christian (26,78% des suffrages exprimés), candidat divers gauche.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles