Réservations, gel hydroalcoolique et distanciation : à Pornic, des messes de Noël "new look"

·1 min de lecture

À l’entrée cette église de Pornic en Loire-Atlantique, Marie-Thérèse accueille les fidèles pour la messe. Après quelques gouttes de gel hydroalcoolique versées sur les mains, elle les dirige vers les sièges les plus esseulés. "Vous préférez le transept ou la nef", demande-t-elle aux derniers arrivants. Restrictions sanitaires obligent, un protocole strict a été mis en place, de façon à permettre à un maximum de fidèles d'assister aux offices dans les meilleures conditions possible.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 25 décembre

Dans l’édifice, les familles sont regroupées par banc eux-mêmes éloignés les uns des autres. Au bout de chaque, une feuille blanche est posée quand celui-ci est complet. Pendant la cérémonie les déplacements sont ensuite limités aux seuls temps forts. "Les gens gardent l’espacement ça prend un peu plus de tems que d’habitude, on leur demande de bien rester à la place où ils étaient avant", explique le prêtre Arnaud de Guibert.

15 offices contre 9 habituellement 

Il était conseillé de réserver sa place sur internet. "Sur le site de la paroisse, on donne le nom et le nombre de personne", affirme Damien, qui a réservé pour lui et sa famille. "Cela permet de décompter le nombre de places théoriquement disponibles pour la messe." Une manière aussi de répartir l’affluence pour ces 15 cérémonies organisées pour ce Noël 2020 au lieu de neuf les années précédentes. "On sait que quand une personne s’inscrit elle inscri...


Lire la suite sur Europe1