Réseaux sociaux : un moyen pour les politiques de communiquer avec les jeunes

C’est une tendance qui se développe de plus en plus au sein de la classe politique française. Nombreux sont ceux qui utilisent les nouveaux réseaux sociaux comme Twitch pour communiquer. Selon Arnaud Benedetti, professeur associé à l’Université Paris-Sorbonne et rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire, c’est un moyen de "véhiculer une image de modernité" mais aussi de "s’adresser à des publics jeunes. Des publics qui sont en général entre 18 et 24 ans, qui sont très souvent peu politisés". Une stratégie risquée Si de plus en plus de personnalités politiques franchissent le pas et se tournent vers ces réseaux sociaux, ils peuvent potentiellement mettre leur image en danger selon Arnaud Benedetti. Il explique que le risque, en utilisant ces plateformes "de manière très active" serait "de voir un peu plus leur image désacralisée dans une partie de l’opinion publique. Non pas ceux auxquelles ils souhaitent s’adresser, c’est-à-dire les jeunes, mais plutôt ceux qui sont un peu plus âgés".