Sur les réseaux sociaux, mille et une stratégies pour contrer l’influence des anti-vaccins

·1 min de lecture

Anonymes, groupes de débat, pages de combat… face à la propagande des anti-vaccins stimulée par des influenceurs complotistes, la contre-offensive s’organise. Tour d’horizon des Français qui combattent les opposants au vaccin contre le Covid-19 sur les réseaux sociaux.

« On est vraiment en train de perdre la guerre de l'information » s’alarme ce 30 décembre un anonyme sur Twitter, « des gens vont mourir des conséquences des intox anti-vaccins qui circulent sur les réseaux sociaux ». Parmi les 4 500 abonnés de cet internaute, on trouve un gendarme, une fan de François Ruffin, quelques journalistes, mais surtout une myriade de comptes qui apprécient les arguments pro-vaccin que ce compte diffuse.Comme lui, ils sont des dizaines à prendre de leur temps pour donner la réplique aux arguments des anti-vaccins, les antivax, un phénomène mondial favorisé par les algorithmes et les bulles de filtres qui enferment les internautes sur Internet dans des réseaux de pensée alternative et souvent complotiste. Ces idées prennent de l’ampleur en France, comme l’a déjà raconté Marianne dans cette enquête.Refusant de laisser la parole aux « antivax », des médecins, chercheurs, mais aussi des citoyens parfois réunis en collectif tentent donc de reprendre du terrain sur les réseaux sociaux. Une tâche ardue tant les militants « antivax » sont nombreux et virulents. Marianne a ausculté leurs stratégies de contre-offensive et vous propose une plongée dans cette guérilla en ligne.Des pages...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Comment Israël est devenu le champion de la vaccination anti-CovidLa vaccination, indicateur de sursaut nationalCovid : à Londres, l'allongement du délai entre deux injections du vaccin inquièteHistoire : la saga des anti-vaccinsVaccination : la raison perdue