Réseaux sociaux : «Une déréalisation de l'autre et une catastrophe», selon Philippe Val

Les réseaux sociaux sont-ils un danger de santé publique ? Ils seraient "un détournement de l'usage d'internet, une machine de guerre et c'est comme si après avoir inventé la bombe atomique, on s'était empressé de la distribuer à tout le monde, sous prétexte qu'il y avait un marché", écrit Philippe Val, dans son Dictionnaire philosophique d'un monde sans dieu. Invité ce vendredi matin au micro d'Europe 1, en compagnie d'Abel Quentin, écrivain et avocat, qui vient de publier le roman Le Voyant d’Etampes, il est revenu sur les problèmes que posent les réseaux sociaux dans notre société.

"Ça menace les fondements mêmes de notre civilisation de respect de l'autre et de liberté"

"C'est une révolution anthropologique. C'est un changement de paradigme parce que pendant, depuis pratiquement l'Antiquité, la culture européenne essaye sans cesse jusqu'aux droits de l'homme de rendre l'autre réel. La réalité de l'autre est la force de notre civilisation. Et tout d'un coup, il y a une machine d'une puissance incroyable qui rend l'autre abstrait", explique Philippe Val.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

En prenant l'exemple de Mila , la jeune femme cyberharcelée après ses vidéos polémiques sur l'islam, le journaliste considère que "Mila est abstraite. Quand les accusés disent : 'on savait pas que c'était grave', c'est parce qu'elle n'existe pas. Quand les terroristes, devant une terrasse de café, avec une mitraillette, tuent quinze personnes, ils tuent quinze a...


Lire la suite sur Europe1