Réseaux sociaux : Cédric O veut "un droit de regard" et pouvoir "imposer" une modération "à la hauteur de l'enjeu"

franceinfo
·1 min de lecture

L'État doit avoir un "droit de regard", mais aussi le pouvoir d'imposer une modération "à la hauteur de l'enjeu", aux différents réseaux sociaux, estime le 25 octobre sur franceinfo Cédric O, le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des communications électroniques, après l'assassinat de Samuel Paty. Il souligne également l'importance de la création d'une division spécialisée pour centraliser la réponse pénale contre les contenus haineux.

"Je pense que non seulement il doit avoir un droit de regard, mais il doit avoir la capacité de leur imposer d'avoir une modération, qu'elle soit algorithmique ou humaine d'ailleurs, à la hauteur de l'enjeu. Je pense que c'est absolument indispensable", indique le secrétaire d'État, qui ajoute ne pas avoir aujourd'hui ni l'information, ni la capacité de contraindre les réseaux sociaux "à mettre en place une modération à la hauteur de ce qu'ils représentent".

Ils sont aujourd'hui des agora ou des places publiques sans équivalent dans la sphère française ou européenne, et donc, ils doivent assumer leurs responsabilités.

Cédric O, le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des communications électroniques

à franceinfo

Cédric (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi