Réseaux sociaux : attention à la santé mentale des ados, alertent les professionnels

Près de 4h50 par jour. C'est en moyenne le temps que les 15-17 ans passent devant un écran, souvent sur les réseaux sociaux . Pourtant, de 5 à 17 ans, il est recommandé de passer moins d'1h30 sur son ordinateur ou son portable. Voir défiler la vie des autres sur Facebook, Instagram ou TikTok peut avoir de graves conséquences sur la santé mentale des jeunes, alertent les professionnels.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Ce sont des enfants qui, si leur réputation est détruite ou mise à mal sur un réseau social, vont être extrêmement déprimés. Il y a également à côté, l'image corporelle. En effet, parce que cette tendance à l'idéalisation, à l'homogénéisation, peut aussi faire des dégâts à des âges où ils sont sensibles", explique Servane Mouton, neurologue, au micro d'Europe 1.

Attention également à la sédentarité

Pour se connecter aux différents réseaux, nous sommes souvent assis, ou allongé. À long terme, la sédentarité a des effets directs : "La sédentarité va favoriser la survenue des infarctus et les écrans sont la grande cause aujourd'hui des troubles du sommeil. La lumière bleue donne au cerveau, l'information qu'il fait jour en fait. Et ça va décaler l'heure d'endormissement", souligne la neurologue.

Pour éviter les effets sur le sommeil, Servane Mouton recommande de troquer le téléphone contre un livre, au moins 1 heure avant de se coucher.


Lire la suite sur Europe1