Un réseau « moldave » de cambrioleurs démantelé en France

Aziz Zemouri
·1 min de lecture
Le réseau de cambrioleurs a également sévi en Essonne, puis dans le Maine-et-Loire, en Dordogne et dans l'Aveyron.
Le réseau de cambrioleurs a également sévi en Essonne, puis dans le Maine-et-Loire, en Dordogne et dans l'Aveyron.

Ils écumaient la région parisienne, mais pas seulement. Le gang de voleurs originaires de Moldavie avait commencé ses méfaits en novembre en Seine-Saint-Denis avec le cambriolage d'une entreprise spécialisée dans l'isolation thermique. Puis les malfaiteurs avaient étendu leur champ d'action. Le parquet de Bobigny avait alors saisi le service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ 93) et la brigade de recherches et d'intervention (BRI) pour suivre cette délinquance itinérante originaire d'Europe de l'Est, qui s'est accélérée avec l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne. Les voyous profitent de faux papiers roumains, généralement acquis dans un pays frontalier, pour pouvoir circuler librement dans l'espace Schengen.

Le réseau de cambrioleurs a également sévi en Essonne, puis dans le Maine-et-Loire, en Dordogne et dans l'Aveyron. Les enquêteurs de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, branche départementale de l'ex-Quai des Orfèvres, aidés par la BRI, ont mis fin au périple de ces délinquants chevronnés qui ciblaient essentiellement les petites et moyennes entreprises.

Trois malfaiteurs déférés

Leur butin a été évalué à plus de 100 000 euros. « Il s'agit d'une fourchette basse. Une partie du liquide a été retrouvée sur eux, mais la particularité de cette délinquance, c'est d'envoyer le matos volé chez eux via un réseau de recel très bien organisé », indique une source policière qui suit particulièrement la délinquance itiné [...] Lire la suite