Le réseau d'activistes britanniques Extinction Rebellion arrête les « blocages » de l'espace public

© Extinction Rebellion/Handout via REUTERS

Adepte de la désobéissance civile pour dénoncer l'inaction des gouvernements face aux changements climatiques, l'organisation Extinction Rebellion a annoncé mettre « temporairement » fin à ses opérations coup de poing. Dans un communiqué dévoilé dimanche par The Guardian, le réseau d'activistes britanniques a expliqué changer de tactique pour « donner la priorité à la participation plutôt qu'aux arrestations et au relationnel plutôt qu’aux blocages ». « À une époque où la prise de parole et l'action sont criminalisées, la construction d'un pouvoir collectif, le renforcement du nombre et l'épanouissement par la construction de projets est un acte radical », a estimé le mouvement de lutte environnementale tout en rappelant notamment le renforcement de la législation et des sanctions contre les manifestations disruptives au Royaume-Uni.

Le groupe a concédé savoir que sa résolution sera sujette à la controverse, alors que d'autres collectifs protestataires, tels Just Stop Oil, ont intensifié ces derniers mois leurs actions directes, comme en jetant de la peinture sur des chefs-d'œuvre artistiques. En référence à ces interventions polémiques, Extinction Rebellion a appelé ses militants, qui se sont faits connaître en en collant leurs mains sur le goudron des autoroutes ou sur des coques d'avions, à « laisser les cadenas, la colle et la peinture de côté ».

Lire aussi - Blocages, actions symboliques : Extinction Rebellion, le mouvement de désobéissance civile pour l'écologie

Ence...


Lire la suite sur LeJDD