La République tchèque présente ses priorités pour sa présidence de l’Union européenne

L'Ukraine sera au cœur de l'agenda de la présidence tchèque de l'Union européenne. Prague succèdera le 1er juillet à la France.

L'ombre de la guerre en Ukraine planera sur ce semestre tchèque. Le pays veut atténuer les conséquences des arrivées de réfugiés ukrainiens qui fuient les combats mais aussi penser à la reconstruction de l'Ukraine. Le gouvernement tchèque veut enfin organiser une rencontre des chefs d'Etats et de gouvernement avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

"L'Europe et l'ensemble du monde traversent des changements fondamentaux, l'invasion de l'Ukraine par la Russie a secoué toutes nos certitudes. Elle a exposé les faiblesses de l'architecture sécuritaire de l'Europe que nous devons aborder d'une manière nouvelle et surtout active, pas seulement en observateurs qui dépendent des autres", précise le Premier ministre tchèque Petr Fiala.

Prague veut aussi agir pour réduire la dépendance énergétique européenne à l'égard de la Russie. Les 27 ont rencontré des difficultés politiques pour mettre en place un embargo sur le pétrole russe. L'éventualité d'une interdiction des importations de gaz dépendra de l'attitude de Moscou et de la volonté des poids lourds économiques de l'Union.

"Cela ne dépend pas entièrement de la République tchèque, même si la République tchèque dépend fortement du gaz russe. Il y a d'autres pays européens, de grands pays qui dépendent fortement du gaz russe. Je pense que la République tchèque peut, disons, mener la charge", estime Jiří Pehe, analyste politique et directeur du centre praguois de l’université de New York.

Prague veut aussi agir sur la résilience des économies européennes et soutenir les industries majeures. Dans son agenda, la République tchèque veut enfin renforcer la démocratie dans l'Union à travers principalement le financement des partis et le pluralisme des médias.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles