République dominicaine : moins de restrictions sanitaires pour attirer les touristes

Du soleil au cœur de l'hiver et des plages de sable fin : voilà la recette du succès pour la République dominicaine. Mais à cause de la crise sanitaire, les visiteurs sont moins nombreux. Dans ce contexte, comment le pays compte-t-il relancer le tourisme ? En faisant preuve de flexibilité vis-à-vis de l'épidémie. À l'aéroport de Punta Cana, seuls 5 % des passagers sont choisis au hasard pour effectuer, à leur arrivée, un simple test d'haleine. Le résultat est communiqué après dix minutes seulement. En cas de résultat positif, le patient contaminé doit rester confiné dans son hôtel. Port du masque non obligatoire à l'hôtel Cette procédure allégée a séduit de nombreux touristes. "Nous recherchions une destination qui ne comportait pas de restrictions trop compliquées", avoue une Française. Selon les autorités dominicaines, l'épidémie est sous contrôle. Les hôpitaux, eux, ne sont pas saturés. Dans les hôtels, le protocole est un peu plus strict. Le port du masque n'y est cependant pas obligatoire. Malgré tous ces éléments censés favoriser la venue des visiteurs étrangers, les professionnels du tourisme estiment qu'il faudra attendre 2023 pour retrouver un niveau de fréquentation équivalent à celui qui avait précédé la crise.