La RDC veut mettre de l'ordre dans son secteur minier

·1 min de lecture
La décision du gouverneur Théo Ngwabidje Kasi arrive après plusieurs dénonciations de la société civile et des organisations locales de l'exploitation illégale des minerais à Mwenga. 
La décision du gouverneur Théo Ngwabidje Kasi arrive après plusieurs dénonciations de la société civile et des organisations locales de l'exploitation illégale des minerais à Mwenga.

Les activités d?une demi-douzaine d?entreprises minières ont été suspendues à compter de ce vendredi 20 août par les autorités du Sud-Kivu, dans l?est de la RDC. Leur objectif est de « remettre de l?ordre » dans ce territoire, théâtre de tensions récurrentes entre populations locales et chercheurs d?or chinois, notamment. La mesure, prise par le gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi, concerne le territoire de Mwenga, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Bukavu, où opèrent de nombreux « creuseurs » artisanaux et sociétés minières. Elle intervient dans un contexte particulier, où le président Félix Tshisekedi souhaite que soient renégociés les accords conclus entre sociétés d?État et opérateurs étrangers, chinois, en tête.

À LIRE AUSSIRD Congo : plongée au c?ur de ce nouveau Code minier que Kabila a dégainé

Que se passe-t-il dans cette région ?

« L?autorité provinciale a écouté les cris de la population de Mwenga où se fait l?exploitation de minéraux sans respect du Code et du règlement miniers », s?est félicité Me Christian Wanduma, avocat-conseil de la collectivité (« chefferie ») de Wamuzimu, particulièrement concernée.

Selon lui, cette décision est « salutaire » mais doit être accompagnée d?autres mesures afin que la communauté « humiliée », privée de ses champs et dont « les ressources minérales ont été pillées », puisse se « retrouver dans ses droits ». Certaines terres ont été tellement « rasées » qu'« on ne peut plus y planter même des arach [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles