Les républicains courtisent toujours Donald Trump

·2 min de lecture

Depuis Mar-a-Lago, l’influence de Donald Trump sur le parti républicain se confirme : les conservateurs se pressent rencontrer celui qui a échappé à la destitution post-présidence.

Privés de la Maison-Blanche, de la majorité à la Chambre et au Sénat, les républicains se pressent… à Mar-a-Lago. Discret depuis la fin de son mandat et son arrivée en Floride, Donald Trump reste très populaire parmi l’électorat conservateur et les républicains le savent : même si certains ont voté pour sa mise en accusation puis pour sa condamnation pour «incitation à l’insurrection», d’autres sont persuadés que le futur du parti ne peut s’écrire sans l’aval de l’ancien président.

A voir :Donald Trump ravi de saluer ses fans à Palm Beach

Ainsi, plusieurs se sont rendus à Mar-a-Lago. Dès le 28 janvier, Kevin McCarthy, patron des républicains à la Chambre, est venu officialiser sa réconciliation avec le milliardaire, après avoir fait partie des républicains appelant à sanctionner Donald Trump après l’invasion du Capitole par certains de ses partisans, le 6 janvier -avant de faire volte-face et de le soutenir. «Ils ont parlé de nombreux sujets, le numéro étant la reconquête de la Chambre en 2022. La popularité du président Trump n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui et son soutien a probablement plus de signification que n’importe quel autre soutien», a déclaré dans un communiqué Save America, le comité d’action politique de Donald Trump, cité par CNN. «Le président Trump s’est engagé à aider l’élection de républicains à la Chambre et au Sénat en 2022», a confirmé Kevin McCarthy. «Un mouvement conservateur uni renforcera les liens entre nos citoyens et les libertés sur lesquelles notre pays a été fondé», a-t-il ajouté alors que le parti républicain cherche un fragile équilibre entre son aile trumpiste et des conservateurs plus modérés, fatigués des excès de l’ancien président américain. Les rencontres se sont(...)


Lire la suite sur Paris Match