Pour les Républicains, la campagne législatives a déjà commencé

© Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'heure est à la survie politique autant qu’économique pour la droite. Alors tout est bon pour tenter de convaincre les électeurs en vue des élections législatives : clubs de sport, marchés, entreprises locales, chaque candidat est en ce moment au plus près de la population. Les Républicains comptent sur leur ancrage local pour faire la différence. En témoigne le nouveau slogan du parti, "Pour Vous Défendre".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Le parti qui se prépare pour cette élection aux allures de rattrapage après la présidentielle. Un conseil national aura lieu samedi, pour présenter les 577 candidats qui se présenteront sous la bannière des Républicains. Tous seront aidés financièrement par le parti, à hauteur de 5000 euros, prêt qui devra être remboursé par les candidats élus, mais qui se transformera en don pour les perdants.

La défaite de Valérie Pécresse sème le doute

Une somme qui n’a pas suffi à convaincre plusieurs personnalités, un temps tentées par une circonscription, mais qui se sont finalement abstenus face au score de Valérie Pécresse sur leur territoire . C’est le cas Nicolas Florian en Gironde ou Patrick Stefanini dans les Yvelines par exemple.

>> LIRE AUSSI - Législatives : Guillaume Peltier lance un ultime appel pour une union des droites

Des abandons auxquels il faut ajouter ceux des candidats à plus faible notoriété, qui, vu le score de LR à la présidentielle, craignaient de ne pas voir leur frais de campagne remboursé...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles