Les républicains bien placés, mais pas de "vague rouge" aux élections américaines de mi-mandat

Donald Trump avait parié sur une victoire éclatante de ses lieutenants pour se lancer sous les meilleurs auspices dans la course à la présidentielle 2024.