Répression. Nouveau “tour de vis” : ​l’Algérie dissout une association phare du Hirak

La revue de presse Afrique de RFI revient sur la situation en Algérie, après que l’État algérien a décidé de dissoudre le Rassemblement actions jeunesse (RAJ). Une association qui figurait dans les premiers rangs du Hirak, soulèvement populaire de contestation du pouvoir commencé en février 2019.

“Encore un tour de vis autoritaire contre le monde associatif, s’exclame Le Matin d’Algérie. Le tribunal administratif d’Alger a prononcé hier la dissolution du Rassemblement actions jeunesse (le RAJ), association qui avait été aux premiers rangs du Hirak. […] Cette décision montre encore une fois le visage despotique du régime en place”, fulmine encore le média algérien.

Les autorités reprochaient à l’ONG, rappelle Le Monde Afrique, d’agir en violation de la loi sur les associations et en contradiction avec les objectifs énumérés dans les statuts”.

À lire aussi: Répression. En Algérie, “le pouvoir a décidé d’en finir avec le Hirak”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles