Répression en Iran : pourquoi le quai d'Orsay convoque le chargé d’affaires iranien à Paris

© Christian Hartmann/AP/SIPA

Le quai d’Orsay a annoncé la convocation lundi du chargé d'affaires iranien à Paris. Le ministère des Affaires étrangères compte « lui signifier » sa « plus ferme condamnation » de la répression et des exécutions qui se multiplient contre des opposants au régime de la République islamique d’Iran, plus de trois mois après la mort de Mahsa Amini . Dans une déclaration écrite que relaie l’AFP ce lundi, le ministère rappelle avoir déjà condamné ces faits à « plusieurs reprises par divers canaux auprès des autorités iraniennes », et avec les autres membres de l’Union européenne (UE).

« La France rappelle son opposition constante à la peine de mort »

Le ministère a encore indiqué avoir « suivi avec la plus grande attention la manifestation organisée [dimanche] devant l'ambassade de France à Téhéran, qui n'avait rien de spontané ». Le quai d’Orsay fait référence à une manifestation organisée pour contester les caricatures réalisées par le journal satirique Charlie Hebdo de l'ayatollah Ali Khamenei . Des dessins qui ont provoqué la colère de Téhéran, qui a annoncé quelques jours plus tôt la fermeture de l’Institut Français de Recherche en Iran .

Lire aussi - Iran : pourquoi le pays se méfie des puissances étrangères

Le quai d’Orsay a encore dénoncé ce lundi « l’annonce de nouvelles condamnations à mort par la justice iranienne », dans une déclaration faite sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères ce lundi. « La France rappelle son opposition constante à la peine ...


Lire la suite sur LeJDD