Répression. Un étudiant chinois en sociologie arrêté pour subversion du pouvoir de l’État

·1 min de lecture

Un étudiant risque-t-il de mettre son pays en péril ? Pour la deuxième puissance économique mondiale, la réponse est oui. Un doctorant chinois en sociologie à Hong Kong en fait les frais.

Le 26 août, Fang Ran, doctorant en sociologie à l’université de Hong Kong, a été arrêté pour “subversion du pouvoir de l’État” par la police du Guangxi, sa province natale du sud-ouest de la Chine, rapporte la section éducation du journal hongkongais Mingpao.

“À 26 ans, il se rend toute l’année dans des usines pour ses travaux de terrain, décrit NGOCN, portail chinois fermé en 2020 sous la pression du pouvoir mais qui a conservé son blog. Il mange et habite avec les ouvriers, et aide les travailleurs souffrant de pneumoconiose à défendre leurs droits”.

À lire aussi: Chine. Écologie – Emportés par la poussière

“Il est juste allé faire des recherches pour comprendre les conditions de travail des ouvriers, les aider à défendre leurs droits et améliorer leur situation. Comment cela pourrait-il renverser l’autorité de l’État ?” s’indigne une amie de Fang Ran, citée anonymement par NGOCN. Celle-ci dit craindre que le jeune homme, assigné à résidence, soit maltraité physiquement et mentalement.

Assignation à résidence

Qualifiée par les cercles juridiques chinois de “méthode de détention facilitant la violation des droits de l’homme”, l’assignation à résidence est une mesure répandue dans le pays.

“Vous pouvez être détenu à l’isolement dans un endroit secret pendant six mois, indique Si Weijiang, un avocat renommé cité sur le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles