En réponse à Ciotti et contre le «sexisme» , les députées LFI arrivent à l'Assemblée en portant une cravate

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Adrien Fillon / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les députées LFI sont arrivées mardi dans l'hémicycle portant chacune une cravate.

Les députées LFI sont arrivées mardi dans l'hémicycle portant chacune une cravate, pour faire un "pied de nez" au Républicain Eric Ciotti qui voudrait imposer cet accessoire aux hommes , mais aussi pour s'élever contre le "sexisme" au Palais Bourbon.

"C'est un pied de nez pour tenir tête à M. Ciotti", a déclaré Clémentine Autain en arrivant, cravate verte autour du cou, avec ses collègues insoumises en séance. Eric Ciotti, questeur de l'Assemblée, a souhaité la semaine dernière "l'obligation du port de la cravate" dans l'hémicycle, reprochant en particulier à certains élus de la France insoumise "des tenues de plus en plus relâchées". L'idée d'imposer le port de la cravate au Palais Bourbon "nous paraît profondément réactionnaire, et fermée pour les femmes puisque c'est un accessoire de mode masculin", a insisté Clémentine Autain, dénonçant une forme de "mépris de classe". "Nous avons besoin de penser cette Assemblée dans la mixité", a ajouté l'élue de Seine-Saint-Denis.

"L'habit ne fait pas le député"

La cheffe de file des députés insoumis Mathilde Panot a estimé que derrière la polémique sur la cravate qui agite le Palais Bourbon depuis plusieurs jours se pose "la question de la place des femmes dans l'Assemblée". "Apparemment pour Eric Ciotti, certains à droite et à l'extrême droite, la présence des femmes n'est pas encore acceptée", a-t-elle affirmé.

Mathilde Panot a dénoncé les "remarques sexistes par-ci par-là, sur la façon dont nous nous habillons, ou la forme de nos corps". "Des femmes simplement en parlant sont houspillées, on leur demande de se taire et elles n'arrivent pas à parler dans un chahut infernal juste parce qu'elles sont des femmes", a renchéri Clémentine Autain. En portant la cravate "nous le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles