Réplique de la grotte Cosquer à Marseille : le minutieux travail des artistes qui imitent l'art de la préhistoire

franceinfo Culture
·1 min de lecture

Comment reproduire des peintures qui ont été dessinées il y a environ 20 000 ans par des hommes préhistoriques ? C'est tout le défi des artistes qui travaillent sur la reproduction de la grotte Cosquer. Découverte en 1985 par un plongeur marseillais, cette grotte ornée de 200 peintures rupestres est située dans la calanque de la Triperie près du cap Morgiou à Marseille. Mais ce lieu à la valeur inestimable est menacé par la montée du niveau des eaux de la Méditerranée. De nombreux spécialistes de l'art rupestre travaillent donc à la création d'une réplique en fac-similé de la grotte qui verra le jour à la Villa Méditerranée, à côté du Mucem près du Vieux-Port de Marseille.

C'est dans un atelier à L'Union en Haute-Garonne que Gilles Tosello reproduit des peintures de la grotte. "J'essaie de reproduire les gestes. Après, il reste le grand mystère du sens et de la motivation qui les guidaient. Et là en revanche, je suis d'un autre temps. Je vis à notre époque", confie ce spécialiste de l'art rupestre. Huit panneaux, soit 80 m² de peintures et de gravures, sont reproduits par Gilles Tosello.

Patience et réalisme

La recherche d'une réplique parfaite de la grotte est également valable pour le support des oeuvres préhistoriques : le rocher. Il faut reproduire le relief et la matière de la cavité de la manière la plus réaliste possible. "Ma tâche, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi