Publicité

« Réparer plutôt que jeter » : reportage aux Établis, le café-conciergerie

En plein centre de Paris, Les Établis, un atelier et café se consacre à la réparation d’objets du quotidien. Une façon de promouvoir une consommation plus responsable. Reportage.

« Nous avons eu 700 demandes de réparations en 7 mois [depuis l’ouverture, N.D.L.R.] », affirme Juliette Karpa, cofondatrice des Établis, conciergerie, concept store et café. Réparer ses objets plutôt que de les jeter, cette pratique plus écologique et économique a une bonne image auprès des Français mais est loin d’être systématique : seuls 36 % d’entre eux réparent ou font réparer leurs produits, selon l’Ademe. « La demande est bien plus forte que ce à quoi nous nous attendions » ajoute Juliette Karpa, qui avoue même être un peu dépassée par le succès de sa boutique inspirée des « repair cafés ». La différence ? Ici, ce ne sont pas des bénévoles qui interviennent, mais des réparateurs d’appareils électriques ou artisans, qui sont rémunérés. Situé en plein cœur de Paris au 73 rue Beaubourg dans le 3e arrondissement, ce lieu hybride intrigue les passants. On aperçoit, à travers la vitrine, Laurent, qui répare un grille-pain dans son atelier. Après avoir travaillé dans l’électronique pendant 42 ans, ce militant écologiste, également bénévole dans des repair cafés, se consacre aujourd’hui pleinement à la réparation. Alex entre d’un pas décidé. Il vient récupérer le micro-onde de sa mère. « C’est ultra simple, il n’y a pas de complication administrative, commente-t-il. Pas besoin de prendre rendez-vous sur Internet ou d’avoir une facture, c’est un vrai commerce de proximité, avec une relation...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi