Réouvertures: pour Macron, "la priorité de la Nation est d'essayer de retrouver une vie normale"

·2 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En déplacement dans l'Aube à l'occasion de la réouverture des lieux de sports collectifs, le chef de l'État a dit sa conscience de la violence qui imprègne actuellement la société française.

Être positif. C'est l'attitude qu'Emmanuel Macron souhaite voir se répandre dans le pays alors même que celui-ci franchit une première étape de réouverture. Lors d'un déplacement ce mercredi à Pont-Sainte-Marie, dans l'Aube, dédié au déverrouillage des lieux de sports collectifs, le chef de l'État a adressé le sujet des très fortes tensions qui émaillent cette période d'enfermement et de contraintes. 

"Il y a une violence qui date d'avant le Covid et qui est aussi liée aux évolutions profondes de nos sociétés depuis plusieurs années que, aussi, des pratiques des réseaux sociaux, que la violence en ligne alimente, et il nous faut traiter le mal à la racine", a-t-il affirmé.

"Continuer à régler les problèmes"

Se disant "très vigilant" quant à l'état fébrile de la société, Emmanuel Macron a poursuivi en déclarant que "la priorité de la Nation là, c'est d'essayer de retrouver progressivement une vie normale, de nous protéger avec le vaccin, de retrouver nos équilibres de vie pour nous et nos proches, et d'essayer collectivement d'avoir le maximum de bienveillance". 

Le président de la République appelle ainsi ses concitoyens à "prendre soin les uns des autres", à "continuer à régler les problèmes (...) et de le faire dans l'unité".

"C'est ce que nous faisons chaque jour. (...) On ne les réglera pas du jour au lendemain, mais c'est vrai que ces périodes, et on le sait historiquement, sont toujours des périodes de très fortes tensions", a-t-il rappelé

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :